Histoires, anecdotes de Madagascar

Pierres et mminéraux de santé

Tueurs en série

Simone Weber


Simone WeberSimone Weber naît en 1929 d’un père mécanicien et d’un mère ouvrière. Elle a quatre ans quand ses parents se séparent. Deux de ses frères et sœurs sont confiés à leur mère, elle et sa sœur à leur père. Celui-ci refait sa vie et sa belle-mère tiendra une place très importante dans sa vie. C’est à cette époque que naît la très forte complicité entre Simone et sa sœur Madeleine. Elles épouseront même deux frères, les Thiot. Avec son mari Simone aura cinq enfants mais celui-ci boit et elle finit par le mettre à la porte.
Pour survivre elle enchaîne les emplois de fortune dont la création d’un journal gratuit. Elle vit surtout dans le mensonge en se prétendant aide-soignante ou bien professeur de philosophie. La vérité est différente : elle retape des voitures d’occasion à la limite de la légalité. En 1968 intervient le premier grand drame de sa vie, elle perd sa fille Catherine suite à une overdose de théralène. Simone Weber ne saura jamais s’il s’agit d’un accident ou d’un suicide et de ce moment tragique, elle commence à changer. Se croyant persécutée par le système elle milite dans les rangs maoïstes. C’est alors que survient la mort de son second fils qui se suicide d’une balle en plein cœur au service militaire à 22 ans.
A la fin des années 70, Simone est engagée comme dame de compagnie auprès d’un vieil homme de 81 ans, Marcel Fixard, un militaire à la retraite, celui-ci est veuf sans enfant et vit dans sa maison près de Nancy. Quelques mois plus tard, ils se marient dans le plus grand secret à Strasbourg à 100 km de Nancy. Ce mariage surprend leur entourage car personne n’était au courant d’une liaison quelconque. Trois semaines plus tard Marcel Fixard meurt malgré sa réputation de santé de fer.
En 1982, elle rencontre Bernard Hettier. Leur liaison ne durera pas longtemps car il se sent harcelé par sa compagne. Fin Juin 1985, la fille de Bernard Hettier est inquiète parce quelle n’a pas de nouvelles de son père depuis plusieurs jours et n’arrive pas à le joindre. Elle va à son domicile mais toujours pas de réponse. Elle se renseigne auprès des voisins. Ils lui racontent qu’ils ont vu le 22 juin au matin Simone Weber guetter la sortie de Bernard Hettier, ceux-ci ont eu une violente dispute et ils sont partis chacun de leur côté avec leur voiture.
Le soir même, la nouvelle amie de Bernard reçoit un appel lui disant que celui-ci ne viendra pas. Comme il avait prévenu que s’il lui arrivait quelque chose, il fallait se rendre chez Simone Weber, le fils de sa nouvelle amie, Didier Nuss, va chez cette dernière. Il sonne, pas de réponse. Mais il aperçoit la voiture de Bernard de l’autre côté du trottoir. Lorsqu’il revient le lendemain celle-ci ne s’y trouve plus. Il se décide donc à alerter les sœurs Hettier qui se rendent chez Simone Weber et exigent de visiter l’appartement. Le logement est très sombre mais elles ne voient rien de suspect à part un tas impressionnant de sacs poubelles dans un placard et la cuisine inondée à la suite d’une fuite de machine à laver. Simone jure ne pas avoir vu Bernard Hettier depuis le matin du 22 juin.
Une semaine après sa disparition, sa fille se décide à aller voir la police mais sa requête n’est pas prise au sérieux. Elle publie tout de même un avis de recherche dans la presse et commence à mener l’enquête seule. C’est alors que le disparu donne signe de vie, son employeur reçoit un arrêt de travail et prévient la famille.

Lire la suite...

Je vous vois !