Histoires, anecdotes de Madagascar

Pierres et mminéraux de santé

Mystères

L'île de Paques


Île de PâquesEn 1722, le vaisseau néerlandais Arena est perdu dans le pacifique et commence à manquer
de vivres. Le capitaine Jakob Roggeven cherche à rejoindre l’île de Davis, du nom de son découvreur. La terre est en vue, mais le capitaine ne reconnaît pas du tout l’île escomptée. Dans sa longue-vue, il aperçoit d’énormes statues, des formes colossales posées sur des radiers évoquant des fondations de temples.
L’île nouvelle est baptisée île de Pâques, du jour de sa découverte. Les marins descendent à terre pour se ravitailler, mais la population locale les accueille de mauvaise grâce et le capitaine Roogeven fait ouvrir le feu afin de calmer les indigènes. Tel est le premier contact des pascuans avec la « civilisation ».
L’île de Pâques a une superficie de 165 kilomètres carrés, elle est située à 3700 kilomètres des côtes chiliennes et 2000 des archipels polynésiens. Appelée Rapa Nui par les autochtones, c’est la terre habitée la plus éloignée sur le globe de tout autre terre. Le célèbre aventurier anglais James Cook eut cette réflexion en découvrant les moaïs en 1774 : «Comment ces insulaires, qui ne connaissaient en aucune manière les puissances de la mécanique, ont pu élever des masses si étonnantes, et ensuite placer, au-dessus, les grosses pierres cylindriques. Ces monuments singuliers, étant au-dessus des forces actuelles de la nation, sont vraisemblablement des restes d'un temps plus fortuné. Sept cents insulaires, privés d'outils, d'habitations et de vêtements, tout occupés du soin de trouver des aliments et de pourvoir à leurs premiers besoins, n'ont pas pu construire des plates-formes qui demanderaient des siècles de travail».
On y découvrit donc ces sculptures géantes, les moaïs, monolithes de 3 à 10 mètres de haut. Elles pèsent entre 3 et 100 tonnes. On en dénombre de 300 à 1000, en comptant celles encore à terre, celles enterrées et celles non terminées. On ne trouve leur équivalent nulle part au monde. Les moaïs sont tous tournés vers l’intérieur de l’île, à l’exception de l’alignement de 7 moaïs, appelé Ahu Akivi, qui regardent vers l’océan.
Près de trois cents ans après la découverte de l'île de Pâques et des ses trésors archéologiques, les mystères concernant Rapa Nui demeurent entiers. Ce ne sont que bribes de réponses, suppositions et théories que les passionnés d'architecture, comme les chercheurs, parviennent à donner. Autre caractéristique, toutes les statues regardent vers le ciel.
A l’origine, toutes portaient une coiffe nommée Pu Kao, de couleur rouge, issues d’un roche volcanique ferreuse différente des statues, provenant de l’ouest de l’île. Quant à la signification des moaïs, on s'interroge encore. Fonctions religieuses, statues dressées en l'honneur de dieux, idoles gigantesques dédiées à la prière et à l'adoration ?
D'autres y voient un symbole de la protection (c'est pour cela qu'ils seraient tournés vers l'intérieur de l'île). Les moaïs attestent de la présence de l'homme. Les sept tournés vers l’océan seraient des sentinelles. On pense que l’île fut colonisée vers l’an 500, mais par qui ?
Des études scientifiques basées sur l'ADN tendent à prouver que l'île aurait été peuplée par les Polynésiens.

Lire la suite...

Je vous vois !