Histoires, anecdotes de Madagascar

Pierres et mminéraux de santé

Tueurs en série

Jeffrey Dahmer


Jeffrey Dahmer(né le 21 mai 1960 à Milwaukee, Wisconsin, mort 28 novembre 1994), surnommé "le cannibale de Milwaukee", était un tueur en série américain qui a avoué avoir assassiné dix-sept jeunes hommes entre 1978 et 1991 (seize de ses meurtres ayant eu lieu entre 1987 et 1991).
Jeffrey Dahmer est né à Milwaukee. À quatre ans, il subit une opération chirurgicale pour une double hernie. À huit ans, les Dahmer déménagent à Bath, dans la banlieue de Cleveland dans l'Ohio. Le jeune Jeffrey est un garçon extrêmement timide et renfermé, sans ami proche et brimé par ses camarades de classe. Dans le documentaire d' "A&E Biography - Jeffrey Dahmer", on voit son enfance "normale" filmée par ses parents où il montre sa fascination pour les animaux, il ne les caressait pas, mais les palpait. Il collectionne les petits os d'animaux. On voit la carte qu'il a donnée à la fête de père, qui finit par "I love you to death", "Je t'aime jusqu'à la mort".
Il découvre son homosexualité à treize ans, commence à boire régulièrement à partir de quatorze ans et à disséquer des animaux morts qu'il trouve sur les routes.
Après une vie de couple chaotique, ses parents divorcent alors qu'il a dix-sept ans, chacun partant de son côté en laissant leur fils seul dans leur maison. Le divorce sera effectif le 4 novembre 1977. C'est après cet épisode que Dahmer commet son premier meurtre en tuant Steven Hicks, qu'il avait invité chez lui, après l'avoir pris en auto-stop ; ce 18 juin 1978, Jeffrey le tuera et le dissèquera "parce qu'il ne voulait pas qu'il parte".
Il s'inscrit à l'université l'année suivante, mais abandonne après un semestre. Il s'engage alors dans l'armée, sur la suggestion de son père, mais en est renvoyé pour alcoolisme.
Après un bref séjour en Floride, Dahmer est de retour à Milwaukee en 1982 et va ensuite tuer à seize reprises à partir de 1987, soit plus de neuf ans après son premier meurtre.
Dahmer tuait essentiellement dans le but d'assouvir ses fantasmes nécrophiles. Son objectif était d'avoir un contrôle total sur le corps de ses victimes. Son mode opératoire était presque toujours le même : il invitait ses futures victimes dans son appartement pour une séance de photographies, les droguait à l'aide de somnifères, puis les étranglait avant d'abuser sexuellement de leurs cadavres. Il les dépeçait et les démembrait ensuite, conservant certaines parties de leurs corps comme trophées. Il a également essayé de transformer certaines d'entre elles en "zombies" qu'il pourrait contrôler en forant un trou dans leur crâne avec une perceuse et en y injectant de l'acide ou de l'eau bouillante. Il a aussi reconnu "s'être essayé au cannibalisme" en mangeant le biceps d'une de ses victimes. Il est plus que probable qu'il ait fait plus, dans ce domaine, que de "s'être essayé". Toutes ses victimes étaient des jeunes hommes sans-abri, marginaux, homosexuels que Dahmer avait dragués dans les bars gays de Milwaukee. Bien que douze d'entre eux soient afro-américains, Dahmer a nié être raciste. Il a déclaré qu'il ne haïssait pas ses victimes, mais que, paradoxalement, il les avait tuées parce qu'il "les aimait bien" et qu'il voulait les garder auprès de lui.
Quand on l'arrête, le 22 juillet 1991, c'est l'horreur absolue : les policiers, alertés par un rescapé qui s'enfuyait dans la rue pour échapper à Dahmer, pénètrent chez ce dernier et découvrent dans son réfrigérateur et ses placards des têtes, des parties génitales et des membres humains. Ils trouvent également une cuve remplie d'acide dans laquelle Dahmer faisait dissoudre les thorax qu'il "n'utilisait" pas.

Lire la suite...

Je vous vois !